Lucia N°03


  • Lucia N°03 est un appareil de lumière combinant un stroboscope (lumière qui flash) avec des vitesses et intensités variables, et des LED (lumière constante) générant aussi différents degrés de luminosité. Alors que le stroboscope active certains types d'expérience tels que, perception intense de couleurs et de formes, sensation de perte de son corps, etc. la lumière constante est quant à elle responsable de l'expérience de lumière en elle-même.


  • Lucia N°03 est un neuro-stimulateur qui déclenche des formes d'ondes cérébrales (EEG) normalement observées après plus années de pratique de méditation. Puisque le processus implique bien plus que la simple reproduction visuelle d'un phénomène généré par une source de lumière intense, chaque séance est vécue de manière différente.


  • Lucia N°03 facilite ainsi des expériences transcendantales qui n'arriveraient autrement que dans des situations extrêmes, telles que frôler la mort, consommation de produits entheogéniques (substance d’origine végétale habituellement ingérée pour produire des états de conscience modifiés dans un but religieux ou spirituel), etc. et par conséquent génèrent les mêmes effets secondaires positifs. L'utilité de cette expérience est incomparable et les effets d'une première séance peuvent déclencher le désir de séances supplémentaires. 


  • Lucia N°03 peut être utilisée n'importe où, sans difficulté, et est facile à transporter.


  • L'utilisation de Lucia N°03 reste à l'entière responsabilité de son utilisateur. Ce système ne doit pas être utilisé sur des enfants en bas âge, des femmes enceintes, ou des individus souffrant d'intolérance aux lumières stroboscopiques - i.e. dû à une condition psychologique (psychose, trouble de l'anxiété, etc.), ou tout autre individu ayant une pathologique médicale avec un antécédent épileptique. 
















Le développement de la lumière hypnagogique

L'observation de nombreuses expériences de mort imminente (EMI) qui ont amenées une meilleure santé, ou déclenchées des guérisons spontanées, a poussé l'idée d'explorer ce potentiel bénéfique. Il devint évident que ces expériences peuvent avoir un impact vérifiable. La lecture de protocoles d'EMI à des personnes suicidaires a révélé une forte relation anti-suicidaire de cause-à-effet. 

Des changements fondamentaux dans l'attitude s'en suivent. Les personnes concernées parlent souvent d'un "retour à l'essentiel". Même la maladie et la souffrance prennent un sens. L'effet thérapeutique de l'expérience est dû à la stabilisation de l'estime de soi, puisqu'une détérioration psychologique va souvent de pair avec une faible estime de soi. 

Il apparaît que l'expérience de lumière vécue durant une EMI décuple ces effets, ce qui mène à la question: est-il possible d'amplifier davantage les effets thérapeutiques par la stimulation lumineuse? Prenant en compte le fait que les principales zones fonctionnelles du cerveau ne sont pas capables de différencier l'imagination d'évènements réels, le Dr. Winkler et le Dr. Proeckl commencèrent à travailler sur la stimulation par des sources lumineuses extérieures. En parallèle des recherches fondamentales furent menées et les résultats peuvent être résumées de la façon suivante:


La glande pinéale, située au milieu du cerveau, sert entre autre à percevoir la luminosité à travers les paupières.  Au moment de la mort, celle-ci sécrète de la diméthyltryptamine (DMT). La DMT est également la substance active que l'on retrouve dans une plante sud-américaine connue sous le nom de "liane des esprits", "liane des morts" ou "liane des âmes", ou plus communément, Ayahuasca. Les guérisseurs et chamanes indigènes affirment qu'en consommant cette plante ils peuvent atteindre une dimension lumineuse où tout processus de guérison commence. Dans une étude approfondie menée par le Dr. Rick Strassmann (DMT, la molécule de l'esprit, 2001) pu établir qu'une libération importante de DMT de la pinéale pouvait être la raison neurologique des EMI. La DMT est sécrétée directement dans le fluide cérébro-spinal et peut ainsi atteindre les récepteurs en contact avec ce liquide cérébral même après un arrêt cardiaque. Dans la plus grande étude psychédélique jamais réalisée, le psychiatre Dr. Strausmann administra des doses de DMT à plusieurs dizaines de volontaires. Ceux-ci rapportèrent de manière systématique des expériences impressionnantes dans une lumière supranaturelle, à laquelle ils attribuaient un pouvoir de guérison et des propriétés de révélations existentielles.

Le cerveau est en mesure d'activer ces pouvoirs qui peuvent guérir le corps à n'importe quel stade de la maladie. Ce phénomène est connu sous le nom de "rémission spontanée" et a été le sujet d'étude de nombreuses recherches pluridisciplinaires. Bien qu'il soit encore trop tôt pour expliquer comment le cerveau accomplit cette prouesse, les personnes concernées décrivent souvent des sensations de lumière et de chaleur qu'ils associent à ce processus.

Pendant longtemps, la lumière a joué une rôle central dans le traitement de nombreuses maladies. Que ce soit dans le traitement de la dépression, de tumeurs ou désordres compulsifs, la palette d'applications semble illimitée.


A l'apogée de l'expérience spirituelle nous rencontrons à nouveau ce phénomène de la lumière.


La lumière et la conscience reflètent la nature duelle d'un seul et même phénomène. La lumière se manifeste en matière et en énergie, la conscience en corps et esprit.

Des séries de test combinant différentes sources de lumière avec des techniques d'hypnose ont apporté des résultats surprenants. A la suite de leur expérience de se retrouver "dans la lumière", les sujets ont rapporté non seulement des améliorations prévisibles, mais également les effets suivants:


  • Distorsion ou arrêt du temps

  • Dissolution dans la lumière

  • Contact avec la mort

  • Expérience de décorporation

  • Expériences mystiques


Dans tous les cas, un état de profonde relaxation pouvait être observé. Comme aucune autre technique de relaxation, la "relaxation par la lumière" se caractérise par une attention amplifiée  (sur l'électro-encéphalogramme, i.e. EEG). De ce fait, la majorité des personnes testées se sentent à la fois très relaxées ainsi que pleine d'énergie après une première séance.


Prix d'une séance

A partir du 1er janvier 2016, le prix d'une séance sera de 80€ (lorsque je me déplace en France), et 70€ chez moi à Nice au cabinet. Ce prix comprend également une analyse du biorythme avant et après la séance de lumière Lucia. Je propose également des tarifs dégressifs selon que l'on prenne un pack de 3, 5 ou 7 séances.

L'EXPÉRIENCE DE LUMIÈRE HYPNAGOGIQUE PERMET UNE IMMERSION UNIQUE DANS VOTRE PROPRE CONSCIENCE;


UN LIEU DE PAIX ET DE BEAUTÉ INIMAGINABLE.

Les situations extrêmes - i.e. expérience de mort imminentes (EMI), sport de compétition ou méditation profonde - peuvent déclencher des processus physiques, émotionnels ou mentaux de réajustement de l'organisme tout entier.


Dans ce contexte, la recherche pluridisciplinaire a démontré déjà au début des années 1980 une augmentation notable de la qualité de vie jusqu'à observer des rémissions spontanées. Les personnes concernées rapportent que la rencontre d'une forte source lumineuse était la cause de ces changements positifs.

Le neurologiste viennois et fondateur de la logothérapie & analyse existentielle Viktor E. Frankl (1905-1997) décrit la dimension spirituelle de l'être humain comme une dimension au-delà du concept de maladie. 


L'expérience de lumière hypnagogique permet d'accéder à cette source de santé et de bien-être dans la lumière.

LUMIÈRE LUCIA

Engelbert Winkler

Dirk Proeckl

Ses créateurs

Lucia N°3 (de son nom complet) fut créée par 2 docteurs autrichiens - Dirk W. Proeckl (neurologue) et Engelbert J. Winkler (psychologue clinicien). A l'âge de 7 ans, le Dr. Winkler vécut une intense expérience de mort imminente (EMI). Cela l'a mené plus tard à réaliser de nombreuses recherches sur le phénomène des EMIs. Il découvrit notamment que la plupart des EMIs étaient précédées par une intense source lumineuse. Les anciennes cultures comme les mayas, les égyptiens, les indiens d'Amérique étaient conscients de l'effet de la lumière sur la conscience. Observer les flammes dansantes d'un feu qui scintille, ou d'autres sources de lumière, dans des cavernes/grottes menait à des états altérés et élargis de conscience. Souvent on rapporte des expériences d'état de grâce mystique, de paix profonde et d'unité avec l'Esprit, des expériences d'autres mondes et dimensions, de connexion à des Êtres de Lumière - recevant des oracles, des divinations et des guérisons.